En poursuivant votre navigation sur Centaure.com, vous acceptez l’utilisation de cookies qui nous permettent de réaliser des statistiques de visites et d’améliorer la qualité des contenus proposés. En savoir plus.
Logo Centre Atlantique Le leader de la formation à la sécurité routière
menu
contact
Stages récupération de points Stages clients Groupama Stages Grand Public Stages Particuliers
mars 2013
 

Bilan de l’accidentologie en 2012

Sur l’ensemble de l’année 2012, 3 645 personnes ont été tuées sur les routes. Soit une baisse totale de 8%, avec plus de 300 vies sauvées par rapport à 2011.

Pour rappel, en 1972, le pic de la mortalité routière avait été atteint, avec 18 000 morts.

La mortalité par catégories d’usagers

Pour les véhicules légers, on observe une baisse de la mortalité de 7% sur les quatre premiers mois. Sur l’ensemble de l’année 2012, le nombre de tués pour cette catégorie d’usagers baisse de -8,6% pour rapport à 2011.

Pour les motocyclistes, le taux de mortalité baisse de 16% sur la période d’avril à octobre 2012. Une situation globale qui caractérise un net recul de la mortalité des motards, notamment sur les déplacements de loisirs effectués lors des beaux jours. De manière globale, le nombre de morts en motocyclettes baisse de -14,5% en 2012 (vs 2011).

La mortalité des piétons reste stable sur le deuxième semestre, mais on observe une hausse du nombre de morts en décembre, liée notamment à la tombée de la nuit plus précoce. Les piétons sont donc moins visibles par les conducteurs et davantage victimes d’accidents. En 2012, la baisse du nombre de piétons tués sur les routes est de -7,1% par rapport à 2011.

Pour les cyclistes, la hausse est régulière jusqu’au mois d’août. Un mouvement à la baisse apparaît vers la fin de l’année, limitant ainsi l’augmentation globale du nombre de tués à vélo à 10% (soit 155 personnes tués).

La mortalité par classes d’âge

Les 45-64 ans et les 75 ans et plus voient leur mortalité routière se stabiliser, confirmant ainsi une tendance observée depuis 2008. Cependant, avec les évolutions de populations attendues sur les prochaines années, la mortalité routière des personnes de 75 ans et plus est à surveiller. Les plus jeunes (jusqu’à 17 ans) enregistrent, quant à eux, une baisse significative de -12,5%.

La catégorie des jeunes entre 18 et 24 ans voit son taux de mortalité diminuer de 5,2%. Une baisse équivalente à la baisse globale de la mortalité routière. Cependant, c’est la classe d’âge la plus exposée aux risques de mortalité routière.

Les hommes et les femmes

La proportion hommes/femmes dans la mortalité routière est un grand invariant. L’année 2012 ne fait pas exception et reste strictement conforme aux observations sur les douze dernières années. L’année dernière, les hommes représentaient ainsi 76% des morts et les femmes 24%.

La mortalité selon les routes

En termes de réseaux routiers, ce sont les autoroutes qui connaissent la plus forte baisse. La mortalité sur ce réseau routier retrouve même son niveau atteint en 2009, soit 245 personnes tuées (7%). Sur les routes nationales, le nombre de morts se stabilise autour de 330 tués. Pour les autres voies, la baisse est proche de la baisse globale (routes départementales : -8,4% ; voies communales et autres : -6,1%).

Les facteurs comportementaux

En circulation, le taux de port de la ceinture progresse globalement, même s’il reste très inférieur lorsqu’il s’agit de s’attacher aux places arrière, notamment chez les adultes. En 2012, on estime qu’encore 20% des personnes tuées dans les véhicules de tourisme ne portaient pas leur ceinture.

L’alcool est un réel facteur à risque. En effet, il était impliqué dans 31,6% des accidents mortels en 2012. On recense ainsi 1 000 personnes décédées dans des accidents impliquant au moins un conducteur ayant une alcoolémie positive.

L’usage de stupéfiant est en nette augmentation : en 2012, 14,5% des conducteurs se sont révélés être positifs au dépistage de drogue (contre seulement 11,6% en 2008). Par ailleurs, près de 500 personnes seraient décédées dans des accidents impliquant au moins un conducteur ayant fait usage de stupéfiant.
/local/uploaded/paragraph/bilan-accidentologie3.jpgZoom
Pour plus d'informations sur le réseau Centaure,Contactez-nous
Accueil

11 centres
de formation

Alsace - Lorraine Bourgogne - Franche Comté Bretagne Centre Atlantique Midi-Pyrénées Nord-Pas de Calais - Picardie Paris - Ile-de-France Paris - Normandie Provence - Méditerranée Rhône-Alpes Sud-Ouest
N°1 de la formation à la conduite sécurité sur site protégé, Centaure se distingue par des infrastructures et ses équipements au service des conducteurs.

11 CENTRES DE FORMATION
CHOISISSEZ LE VOTRE !

Centre n°1


Futuroscope
/local/uploaded/paragraph/photo_centre.jpg
A 10 minutes de Poitiers :
Un espace de 4 ha, 15 voitures
3 plateaux d'exercices

Rue des Entrepreneurs
Les grands Philambins
A10 - sortie 28
86360 CHASSENEUIL DU POITOU

Tél. : 05 49 38 58 10
Fax : 05 49 38 58 11
Plan d'accèsLe centrePédagogieL'équipe
Formation pour l'entrepriseFormation pour
l'entreprise
Stage récupération de pointsStage récupération
de points
Stage prévention sociétaire GroupamaStage prévention
sociétaire Groupama
Stage prévention sociétaire Groupamastage particuliers

Nos 11 centres ...

Nos 11 centres régionaux de formation :

menu - nos centres

 
Suivez-nous
Partenaires
Groupama
Valid XHTML 1.0 Transitional